A l’extérieur du Mont ste-Odile

Le Mont Sainte Odile est géographiquement l’un des sites les plus fréquentés de toute l’Alsace. Sa situation, ses panoramas attirent touristes et pèlerins en grand nombre.

Riche d’un glorieux passé, et nombreux vestiges, il a accueilli au long des siècles d’illustres visiteurs, princes et prélats, savants et poètes, certains d’entre eux lui ont dédié de belles pages pour chanter ses richesses et ses charmes.

 

Chemin de Croix et La Grotte de Lourdes

Réalisés de 1933 à 1935 par le céramiste Léon Elchinger (1871-1942). Il orne les parois rocheuses du plateau du couvent.

Le Tour du Rocher

Immense bloc de rocher sur lequel est bâti le couvent.

Source Sainte Odile

pics_visiter_alentours_mso_3.jpgC’est en ce lieu que Sainte Odile se rendant à Niedermunster, rencontra un aveugle assoiffé. Frappant le rocher, elle fit jaillir une source, dont l’eau guérit l’infirme. Lors de leur passage, les visiteurs et pèlerins s’y lavent les yeux.

 

 

 

 

Le Mur païen

Autour du monastère consacré à la patronne de l’Alsace, s’étend un gigantesque rempart constitué de gros blocs de pierres, soigneusement taillés et assemblés. Disposé selon trois boucles adjacentes sur une longueur totale de dix kilomètres, le Mur païen – ainsi nommé. Il est une tour d’enceinte de ce qui fut la place forte de l’Alsace au VIIIe siècle.

Niedermunster

Anciens vestiges de l’ancienne Abbaye  située à 511 mètres d'altitude, sur le ban de Saint-Nabor. Elle fut fondée par sainte Odile vers 700 pour l’accueil des pèlerins qui ne pouvaient pas accéder à celui du Hohenbourg (Mont Sainte-Odile).